Studio-Carton

Pourquoi choisir le carton pour des meubles?

Pour de nombreuses raisons! Les meubles en carton s’adaptent à tous les intérieurs, ils peuvent recevoir des décorations personnalisées qui rendent chaque meuble unique. Ils peuvent se loger dans le moindre recoin, y compris dans la cuisine ou la salle de bain car le vernis le protège. Le carton est un matériau:

  • à vos mesures
  • facile à manipuler
  • solide
  • léger
  • recyclé et recyclable
  • lavable

Un matériau à vos mesures

Il s’adapte à tous les espaces, se façonne à tous les goûts et autorise la réalisation de formes étonnantes et variées, laissant libre court à l’imagination. Par exemple une bibliothèque « Folio » pour ranger des livres de poche (Folio bien sûr) dans des cases F.O.L.I.O:

Bibliothèque Folio:structure

Bibliothèque Folio: structure

Bibliothèque Folio: montage

Bibliothèque Folio: montage

Bibliothèque Folio: décoration

Bibliothèque Folio: décoration

Bibliothèque Folio: remplie de Folios

Bibliothèque Folio: remplie de Folios

Un matériau facile à manipuler

Le carton est issu du bois mais bien plus pratique à travailler et à manipuler (le seul outil vraiment indispensable est le cutter).

Carton ondulé récupéré

Carton ondulé récupéré

Carton ondulé

Carton ondulé

Les outils de base du cartonniste

Les outils de base du cartonniste

Un matériau solide

Un matériau léger

Pour les personnes âgées ils permettent le maintien de l’autonomie car ils sont plus légers, plus faciles pour le ménage. Pour les enfants, on peut faire des meubles de toutes tailles et de toutes formes. Et donc créer un univers très ludique. Voici par exemple une étagère suspendue pour ranger une collection de voitures américaines des années 50, en forme de Ford 1955:

Structure d'une étagère pour une collection de petites voitures

Structure d’une étagère pour une collection de petites voitures

L'étagère terminée et la collection

L’étagère terminée et la collection

Une commode et un fauteuil d’enfant au dossier papillon:

Commode et fauteuil papillon

Commode et fauteuil papillon

et le fauteuil d’enfant en construction (montrant la structure intérieure):

Structure du fauteuil-club pour enfant

Structure du fauteuil-club pour enfant

Recyclé et recyclable

Un matériau lavable

Mais oui, un meuble en carton résiste à l’eau: il suffit de le vernir, ou mieux de le vitrifier.

Activités

Les membres de l’association ont organisé des expositions-ventes pour financer ses activités, et ils ont donné pendant deux ans des cours et animé des stages.

  • Stages « initiation »: en une demi-journée, découvrir les gestes et outils permettant de réaliser de petits objets en carton ondulé: plateau, cadre, ou pied de lampe.
Cadres photos en carton récupéré

Cadres photos en carton récupéré

Pied de lampe

Pied de lampe

  • Stages « découverte »: fabriquer son premier meuble en deux journées (ou quatre demi-journées).
Réalisation de meubles en carton par les enfants de l'Antenne Jeunes des Olympiades

Réalisation de meubles en carton par les enfants de l’Antenne Jeunes des Olympiades

  • Stages « exploration »: en quatre jours, concevoir, dessiner, réaliser et décorer le petit meuble indispensable, ou dont on a très envie!
Stage carton en Normandie (2009)

Stage carton en Normandie (2009)

Les cartonnistes créateurs

J’ai été formée par Bertrande des Cartonnistes Associés. Son exigence, son perfectionnisme et son professionnalisme m’ont permis d’acquérir les bons gestes et les bonnes habitudes pour réaliser des meubles de qualité. Reconnu organisme de formation, elle dispense dans son atelier une formation destinée à des personnes souhaitant se reconvertir.

Mobiliers temporaires

Depuis longtemps, des designers ont utilisé le carton en publicité pour la PLV (Publicité sur le Lieu de Vente). Mais dans une démarche éco-responsable, le mobilier en carton se rencontre de plus en plus dans les foires et salons, trop gros consommateurs de mobilier, moquette… Ainsi, une SCOP, Assistance Event, produit et loue du mobilier en carton pour toute manifestation de type salon, foire, évènement ponctuel. Engagé dans une démarche éco-responsable, ils fournissent des stands à l’empreinte écologique la plus réduite possible. De plus, étant entreprise d’insertion, ils redonnent leur chance à des personnes éprouvées par la vie. N’hésitez-pas à faire appel à eux.

Pour en savoir plus

Livres

  • Un de mes auteurs préférés est Marie-Hélène Zeidan. A travers ses deux ouvrages,  « Meubles en carton » et « L’art du meuble en carton », Marie-Hélène dévoile ses techniques de fabrication et de finitions de ses modèles, gais et faciles à intégrer chez soi.
  • Elsa Pagis vous propose aussi des modèles très ludiques, parfaits pour une chambre d’enfant.
  • J’aime bien également le style de Gilbert Borras et Sébastien Roger, dont les meubles aux lignes droites vous invitent dans un univers plus structuré.
Livres

Livres de M.H. Zeidan et de G.Borras et S. Roger

  • Le livre d’ Olivier Leblois, créateur d’une ligne de meubles chez Orika, est une présentation très intéressante de l’histoire du carton et du mobilier en carton depuis plus de 40 ans:  » Carton ».
  • Tous ces livres sont disponibles dans les bonnes librairies, ainsi que via Amazon, Alapage ou d’autres libraires en ligne.
  • Il existe bien d’autres livres, mais je ne les recommanderai pas.

Cours en ligne sur Internet

  • Un des sites les plus référencés dans Google, et à juste titre, est celui de Camille Carton. Avec générosité, elle a pris le temps d’écrire des tutoriaux pour vous initier gracieusement aux techniques du mobilier en carton. N’hésitez-pas à la remercier quand vous irez piocher des infos sur son site. Le bénévolat mérite reconnaissance et encouragement.
  • Mon autre référence est le forum Virgiweb, créé par Virginie, et où de nombreux cartonnistes, y compris quelques professionnels, partagent leurs trucs et astuces, de manière tout à fait désintéressée. Ce forum est un lieu d’ échanges très riches sur tous les loisirs créatifs, d’ailleurs, et on retrouve bien des artistes touche-à-tout, qui nous font le plaisir de nous montrer leurs réalisations.

Vers de nouveaux horizons

Les stages proposés par l’association Studio-Carton ont eu beaucoup de succès, mais il est vite apparu qu’il était très difficile de créer des emplois de cette manière, ce qui était un des objectifs initiaux de l’association.

En effet, si le matériau (le plus souvent récupéré) et les outils sont peu coûteux, le temps nécessaire à la réalisation d’un meuble, aussi simple soit-il, en rend le prix de revient excessif. À de rares exceptions près, les cartonnistes gagnent donc leur vie en donnant des cours et non en vendant leurs propres créations. Faire un meuble de manière totalement artisanale prend beaucoup de temps. Il faut une bonne vingtaine d’heures pour un meuble simple, avec une finition standard. Quand on ajoute à ce temps de travail la location d’un local et les charges inhérentes à toute activité professionnelle, on comprend que le prix de revient d’un meuble en carton soit très élevé. Mais c’est aussi le prix d’un meuble unique, sur mesure, réalisé selon les désirs du client, tout comme un meuble d’ébéniste, même si la matière première est moins coûteuse. Pour vivre de cette activité, il faut par conséquent s’adresser à une clientèle aisée, et avoir des finitions parfaites, à la mesure des exigences légitimes de clients qui auront payé plusieurs centaines d’euros une étagère ou une table basse. S’il est difficile de s’assurer un revenu confortable en tant qu’artisan cartonniste, le  statut d’auto-entrepreneur peut cependant permettre de vendre quelques meubles, en toute légalité, et arrondir ainsi un revenu plus régulier mais non suffisant.

Une solution au dilemme rencontré pouvait être la réalisation de « kits » sous forme de feuilles de carton prédécoupées, laissant à l’acquéreur de soin du montage (ce que fait Ikea pour des meubles en bois). Mais cela crée peu d’emplois (sinon dans l’entreprise de cartonnages à qui la réalisation des kits devait être confiée) et cela va également contre l’idée initiale de recyclage des matériaux.

La solution adoptée a donc plutôt consisté à élargir les activités de l’association vers d’autres formes de recyclage et de récupération: d’où l’idée de créer une ressourcerie-recyclerie sous la forme d’une boutique associative.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s